Ventouse sèche ou ventouse humide, quelles différences pour quelles indications ?

La thérapie par ventouses est un soin ancestral qui consiste en la pose de ventouses sur différents points du corps. Il existe 2 types d’application : les ventouses sèches et les ventouses humides. Quelles sont les différences entre ces deux pratiques ? Quand sont-elles préconisées ? Réponse dans cet article.

 

Ventouse sèche

La ventouse sèche est une méthode qui repose sur l’application d’une ventouse sur une zone spécifique du corps, ceci sans égratignure de l’épiderme. La pression émise par l’instrument, que ce soit à froid ou à chaud, va permettre de remonter les toxines à la surface de la peau en formant un hématome. Plus il est foncé, plus nombreuses sont les toxines.

Afin d’augmenter son efficacité et permettre l’élimination des toxines, la pratique peut être accompagnée d’un massage.

 

Le saviez-vous ?

La ventouse peut être posée sur la peau qui sera ensuite aspirée par une pompe. C’est ce que l’on appelle ventouse à froid. La ventouse à chaud, à contrario, consiste à vider une ventouse en verre à l’aide d’une flamme qui chasse l’oxygène. Le vide provoqué par la dépression due au manque d’air permettra l’aspiration de la peau.

 

La ventouse sèche est principalement utilisée chez les enfants et les nourrissons mais également chez les adultes, en fonction de leur état de santé général, le mal à soigner et si la ventouse humide est contre indiquée.

 

Pourquoi utiliser les ventouses sèches ?

L’action de la thérapie par ventouses sèches est multiple. En effet, elle peut dans un premier temps préparer le corps à une ventouse humide.

La ventouse sèche favorise également l’irrigation locale et des organes internes. Elle a alors un effet circulatoire qui stimule le métabolisme et diminue les tensions nerveuses et musculaires. C’est pour cela qu’elle est fortement conseillée en cas d’insuffisance veineuse. Elle sera alors utilisée comme moyen de massage avec des mouvements circulaires ou linéaires dans le sens du retour veineux afin de réactiver la circulation sanguine.

 

Les types d’applications de la ventouse sèche

La ventouse sèche peut être statique et bénéficie généralement d’un temps de pose de 10 minutes. C’est l’usage le plus classique. Le degré de succion peut être moyen ou fort. L’action sera alors tonifiante ou drainante.

La ventouse sèche peut aussi être en mouvement. L’application d’une huile est alors nécessaire pour faciliter le déplacement. C’est ce qu’on appelle ventouse mobile ou « moving cupping » en anglais. La succion devra être faible afin de faire glisser la ventouse sur tout le corps. Le mouvement générera une action drainante. Elle sera idéale pour dénouer les tensions ou soulager les jambes lourdes.

Il existe également une autre pratique qui consiste à poser et enlever rapidement la ventouse. C’est la ventouse éclair ou « flash cupping ». La ventouse est appliquée 5 secondes maximum sur le corps puis retirée rapidement, puis replacée sur la même zone. La succion sera plutôt forte et donc tonifiante. Cette technique est généralement utilisée sur les parties du corps sur lesquelles la ventouse a du mal à se fixer. Elle est également utilisée chez les nourrissons souffrant de bronchiolites par exemple, ceci afin de faciliter l’extraction du mucus par les voies respiratoires.

 

Ventouse humide

La ventouse humide permet, après des égratignures pratiquées sur la peau du patient, d’extraire le sang capillaire par un effet de succion. En effet, l’action de la ventouse ne touche ni le sang artériel ni le sang veineux, mais le sang des capillaires, car c’est dans cette zone que se fait l’échange entre le sang oxygéné et le sang désoxygéné et que sont localisées les toxines.

 

La pose de la ventouse humide

Selon les pratiques, la micro-incision peut se faire avant ou après la pose de la ventouse. Dans le second cas, la ventouse est posée 3 à 5 minutes pour créer un hématome, puis plusieurs micro-incisions très fines sur plusieurs lignes et sur la couche superficielle de la peau seront réalisées. Enfin la ventouse pourra être replacée afin d’aspirer le sang rempli de toxines.

La quantité extraite ne dépassera jamais les 15 cm3 par capsule, soit l’équivalent d’une cuillère à soupe.

La ventouse pourra être appliquée dans toute partie du corps sauf la zone du cou.

 

Qui peut bénéficier des bienfaits de la ventouse humide ?

La ventouse humide est indiquée pour toute personne, du nourrisson aux personnes âgées, en passant par les femmes enceintes et les enfants.

Cependant, le choix de cette pratique sera fonction de multiples paramètres. Le nombre de ventouses, la zone où elle sera appliquée, la période du mois durant laquelle elle sera réalisée… tout cela différera selon l’état physique du patient et la pathologie à soigner. La pose de la ventouse humide s’étude ainsi au cas par cas.

C’est pour cela qu’il est important d’apporter des prises de sang lors de la consultation afin que le thérapeute puisse s’assurer qu’il n’y ait pas de contre-indications.

! Pensez à apporter vos derniers bilans sanguins lorsque vous vous rendez chez votre thérapeute.

 

Des effets différents selon le degré de succion

 

Lorsque le thérapeute applique la ventouse sèche ou humide, le degré de succion peut être plus ou moins fort avec des conséquences différentes.

La succion faible laisse peu de marques. La peau est aspirée très légèrement. C’est pour cela qu’elle sera plus facilement réalisée à l’aide de ventouses à pompe. Cette méthode est généralement appliquée sur les personnes faibles, ou les enfants. On retrouve ce type de succion pour les ventouses sèches. Son action est tonifiante.

La succion moyenne est celle qui est pratiquée dans la plupart des cas, aussi bien en ventouse sèche qu’en ventouse humide. Elle peut être utilisée sur tout patient et sur toute partie du corps. Elle laissera une trace plus ou moins foncée selon le degré de toxicité du sang. Ce type de succion sert à tonifier le patient.

La succion forte est recommandée dans certains cas particuliers et sur certains patients. Elle a une action drainante et tonifiante.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0